Association loi 1901, crée le 15 septembre 1991.

Organisme d'intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral concourant Ă  la mise en valeur patrimoine local. Dons dĂ©ductibles des impĂŽts (art. 200 du CGI).

Patrimoine Culturel de Thorame-Haute

Bienvenue,


Ce site s'adresse Ă  tous : visiteurs, habitants anciens ou nouveaux, partenaires (associations, collectivitĂ©s), Ă©lus, monde scientifique (historiens, archĂ©ologues, universitaires). Il prĂ©sente le patrimoine du Pays de Thorame dans sa richesse et sa diversitĂ©. L'association souhaite valoriser ce patrimoine au service du dĂ©veloppement local et de l'intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Toutes les bonnes volontĂ©s et toutes les compĂ©tences sont les bienvenues.

Paul Giraud, PrĂ©sident.


Thorame, aux portes

du Haut- Verdon

TĂ©lĂ©chargez le dĂ©pliant de prĂ©sentation des villages de la commune : histoire, patrimoine, activitĂ©s, hĂ©bergement, restauration...

actu / nouveautés

Ă  retrouver sur notre nouveau site web


http://www.thorame-haute-patrimoine.fr

Nouveau site WEB : thorame-haute-patrimoine.fr

Vous pouvez déjà dÚs à présent parcourir notre nouveau site sur :

 

 



http://www.thorame-haute-patrimoine.fr

présentation

Depuis plus de 20 ans l'Association Pour la Sauvegarde du Patrimoine Culturel de  Thorame-Haute oeuvre Ă  la prĂ©servation et Ă  Ă  la valorisation du patrimoine thoramien. "Organisme d'intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral concourant Ă  la mise en valeur du patrimoine culturel  et architectural local", l'association dĂ©livre des reçus fiscaux pour les donateurs, ouvrant droit Ă  des dĂ©ductions d'impĂŽt pour les particuliers et les entreprises. 

Le patrimoine de la commune est riche et diversifiĂ© Ă  l'image de son histoire. Chef-lieu de citĂ© romaine, Eturamina devient au Ve siĂšcle le siĂšge d'un Ă©vĂȘchĂ© Ă©phĂ©mĂšre. Bien que les traces de cette Ă©poque sont connues, une majeure partie de son histoire reste Ă  dĂ©couvrir. 

 

Territoire d'intervention de l'association

La commune de Thorame-haute est trĂšs Ă©tendue, en raison notamment, du rattachement de la commune de Saint-Michel-Peyresq en 1974, elle mĂȘme issue de la fusion deux prĂ©cĂ©dentes communes : la Colle-Saint-Michel et de Peyresq.

  • Le chef-lieu Thorame est encore dominĂ© par l’agriculture, mais on y trouve aussi de nombreux commerces et services de proximitĂ©.
  • La Colle-Saint-Michel s’est tournĂ©e vers un tourisme familial avec l’ouverture d’une station de ski nordique et des activitĂ©s estivales de plein air.
  • Peyresq constitue depuis les annĂ©es 1960 un lieu unique de rencontres scientifiques et culturelles, aprĂšs la reconstruction et la renaissance du village initiĂ©es par des universitaires belges.
  • Le village d'Ondres constitue Ă©galement un site "Ă  part", restĂ© volontairement Ă  l'Ă©cart des Ă©quipements modernes (pas d'eau cournate, ni d'Ă©lectricitĂ©, ni route goudronnĂ©e) ; aujourd'hui il revit grĂące Ă  la prĂ©sence de nombreux rĂ©sidents secondaires venant de toute la France. 

Chaque village de la commune a conservĂ© son patrimoine et son identitĂ© propre avec diffĂ©rents acteurs associatifs.  Aussi, notre association s'est limitĂ©e jusqu'Ă  prĂ©sent Ă  des interventions dans et autour du chef-lieu, tout en entretenant des relations amicales avec les autres associations dont les buts se rejoignent souvent. Les liens entre les diffĂ©rents acteurs pourraient se renforcer Ă  l'avenir en vue de coordonner les actions Ă  mener Ă  l'Ă©chelle communale, et au-delĂ .

 

Création

L'association est nĂ©e en septembre 1991 Ă  l'initiative de Lucienne Roubin, ethnologue, chercheur au CNRS (laboratoire d’ethnologie du musĂ©e de l'Homme) et Ă  l’Institut d’ethnologie de Strasbourg, notamment. AprĂšs une courte pĂ©riode de sommeil, elle a repris ses activitĂ©s en 2002 en Ă©largissant son champ d'intervention.

 

Domaines d'interventions

L'association s'est concentrĂ©e dans un premier temps sur la rĂ©novation de petits Ă©difices souvent liĂ©s au patrimoine religieux. Actuellement, elle se consacre Ă  la rĂ©habilitation de la chapelle de Notre-Dame du Serret. Cet Ă©difice domine le village et marque un point historique du village ; longtemps abandonnĂ©, il constitue pourtant l'un des plus anciens bĂątiments connu de la commune, puisqu'il Ă©tĂ© dĂ©jĂ  citĂ© au XIIIĂšme siĂšcle. En 1986, lors de fouilles sommaires, des  vestiges biens plus anciens ont Ă©tĂ© dĂ©couverts le long du bĂątiment. A terme, elle offrira un lieu de mĂ©moire avec une surface disponible de plus de 90 mÂČ, avec son  terrain attenant.

Les sujets de recherches possibles ne manquent pas ; ils touchent notamment Ă  l'histoire la plus ancienne et la moins connue : l'AntiquitĂ© avec la pĂ©riode romaine et l'Ă©vĂȘchĂ© d'Eturamina, le Moyen Ăąge avec Notre-Dame Serret, le chĂąteau de Tacastel ou encore la lĂ©gende de Notre-Dame la Fleur.

Le patrimoine religieux occupe une place importante Ă  Thorame comme dans la plupart des villages de la rĂ©gion, mais il y a aussi une architecture civile de moyenne montagne digne d'intĂ©rĂȘt, ainsi que des ouvrages d'art comme le Pont du moulin du XVIIĂšme siĂšcle ou encore le patrimoine ferroviaire liĂ© au Train des pignes avec, par exemple, le tunnel de La Colle-St-Michel long de 3,5 km. 

L'association dispose aussi de nombreux écrits réalisés par Félix Jaume. La liste se trouve dans la rubrique dédiée.

Mise Ă  jour 12-2016/12-2017.

Tous droits rĂ©servĂ©s APSPCTH & P. Giraud.

Reproduction des documents interdite sans autorisation.

la commune de Thorame-Haute, ses villages 

Thorame-Haute en bref

TĂ©lĂ©chargez le plan du territoire thoramien.

RĂ©gion : Provence-Alpes-CĂŽte d’Azur

DĂ©partement : Alpes-de-Haute-Provence

CommunautĂ© de commune du Haut Verdon-Val d’Allos

Code postal : 04 170   Code INSEE : 04219

Maire actuel : Monsieur Thierry Otto-Bruc

Site internet : www.thorame-haute.fr


Population permanente : 230 hab. 70% des logements sont des résidences secondaires.

Superficie : 10 835 hectares (soit 108,4 kmÂČ, ce qui en fait la 132Ăšme commune la plus Ă©tendue de France)

Altitude du chef-lieu : 1 150 m, altitude max. : 2 693 m (massif du Grand Coyer)


Villages et gentilĂ©s

  • Thorame-Haute (Thoramiens), alt. 1 150 m, (Thorame-Gare 1 013 m).
    • Ondres (Ondraincs), alt. 1 350 m, (ce village appartient au territoire historique de la commune).
  • La Colle-Saint-Michel (Collaincs), alt. 1 430 m (territoire rattachĂ© en 1974).
  • Peyresq (Peyrescans), alt. 1 528 m (territoire rattachĂ© en 1974).
  • De nombreux hameaux et fermes isolĂ©s encore occupĂ©s (Thorame-Gare, La RiviĂšre, La RoyĂšre, le Fontanil, BranchaĂŻ...)